Cadavre 21

A partir de la semaine prochaine nous avons décider en camadrie que le Buktapaktop fasse une résidence au Buktapaktop, une/un après les autres, on crée un cadavre exquis en volume dans l’espace…;

ici reportages, début en bas, la dernière en haute…

Finissage dimanche 13 juin – 15:30 a 18:30 + extra time

pour en finir avec ce saccage composite hétéroclite.
C’est une enquête approfondie qui maintenant qui se profile, afin de déterminer la juste responsabilité de chacun dans ce triple odieux crime contre l’ordre, l’utilité et le bon goût.

So we took apart the already semi-disappeard ‘cadavre’ before it became too smelly – with the relaxation of Covid-restrictions in sight, and the travel-season just around the corner, it was decided not to drag it all out too long (we had been dragging since february already…) and make room for fresh meat as it were – something to get our teeth into, to chew on, to gnaw at…

Obviously there was too much to discuss as to really make an intensive work-sesion of it – the chairs that were to be refurbished were put aside or sat on, while on the other hand there were still some creative interventions- Lise read/sang her libretto on the window panes, with the company singing refrain every now anfd again, while Guy kept the beat with a bucket or such – then there was the groupshot-photo, which was only partial in the end, and Jérôme unfurld his secret ’empaktées’ revealing to everyone’s surprise the tools they had been looking for all these weeks… Laetitia’s stones were put back in their basket, the genie was not forged back into the bottle of spirits, the poem read only once or twice with only an inkling of the degradation envisaged: the sinking feeling of a poéte maudit during a bout of serious drinking – speaking of which: could not find a bottle of Absinth in time, so we settled for one of ‘Pineau de Charantes’ for that sunny southern feeling, and some Dutch beers (Grolsch, Amstel, Jérôme was just back from walking the Erasmus bridge in Rotterdam) and local brew of course, while Nadine threw down the profiteroles on the ground as a challenge to the bourgeois intent of it all…(even so they were gobbled up by the prols) LL rescued her knotted stick and conversed at length about Ethiopia and all in all it was a pleasant rounding up & off of a strange project that no-one had foreseen a year ago…

now for a fresh start… considerations gearing up for september…

see you then!

faux absith cloué
sardines festives
Tapis Mystère….

Prèle perdu

the mystery of the perfumed corpse… not to say smelly… As reported, the last inspection threw up more questions than answers… there was little noticeable change in the installation itself, aside from a tell-tale machine which had been left behind by the perpetrators of a fact most foul: the disappearance of the corpse that was not… Until then it had been surmised that it was all an abstraction, an sort of exercise in the considerations surrounding the notion of a non-human actor network and the ramifications of it’s affect and effect on the creative spirit… (which by the way I can still smell on my hands) – but now we can only surmise that there is in fact a live body of work (live art, performance, attributes etc..?) which have been sequestered to other parts… so

As part of a combined camadrie (Camadrie Combiné) a meeting was held at the Buktaspace (the aforementioned Bukta-corpse-perfume had by now dissapated and the incrimminating machine hidden in the kitchen cupboard) by a few of the Bukta-acolytes, though not enough to form a quorum and take action, let alone make decisions… so the group proceeded to the ceramics section at the U-academy to confer with other members and coordinate possible future planning… which is to round up this corpse-situation and make way for more serious cultural activities… in the near future (by next weekend perhaps?)

Anyway, the smelly perfume that lingered in the space was not replaced by a specially-prepared substance for another corpse pushing up daises and all sorts of wild flowers in a cemetery in another town… creating a small paradise for butterflies and bee-stings, as well as kindred spirits… but equally smelly, and as said, still lingering on my hands as I write…

Bernd mit Pferdeschwanz, – das geht aber nicht…

So habe ich mit Lise abgesprochen um etwas Acker-Stachelhalm (Equisetum, Pferdeschwanz, Katzenschwanz, Pfannenbutzer, Scheuerkraut) zu rupfen… Es war auch nötig, denn die andere Blumen habe kaum Platz mehr… aber nun wohl…

Alors je suis me installer au Petit Paradis avec une seau et une bouteille d’eau et la bouteille de Purin d’ortie qui avait chauffé tellement dans la voiture que il avait fait sortir le bouchon par pression naturelle, comme de la champagne, mais avec une autre parfum… en tout cas je enlevé une sérieuse quantité de la prèle et maintenant j’espère que les autres plantes peut développer un peu… mais en générale le petit paradis va bien…

C’etait une plaisir de passer encore un fois, il avait fait quand même quelque temps que je n’avait visité…

Corona und so – Schöne Grüße

avec les meilleures,

So, the situation had developed such that the perfurm of the Bukta-space, where the disappearence of the surmised corpse had taken place a week earlier, became the scene of an exchange, witnessed by a number of members, who were also present at the deconstruction of the ceramics-exhibition which became part of the ‘camadrie-process’ and which in the end could be considered collaborators in this endeavor to sprinkle this new perfume across the final resting palce and corpse of an artist-friend who passed some time ago, and is now basic nutrient for a wild garden… to with this smelly water was distributed and horsetails removed (snakegrass, puzzelgrass, scouring rush) – seemingly 350 million years old – so this expansive process has led to the involvement (involuntary involvement) of yet another corpse – and considering the timescale whe have now reached, it includes all our lifespans together and we still have a long way to go to immortality…

Notr Dame de tête salé, naufragés de NG

ici reportage de inspection executé le 9 mai sur place – (HiHi Rondelle / Notre dame de Tête salé… etc)

encore une acte d’absence le semaine vers 28 mars – entre temps une consideration: mais beel intervention literaire Julien qui coule

entretemps il avait le

Empaktés (voir ici report en english)

de Jérôme – pour DéEmpakter le Camadrie de 2 Mai

Empakté 17 avril – 02 mai
last phantomime – hung up & wired

(des images recement envoyés de lè las…) consideration prototypique de cadavre (non-exclusif) –

cadavre de pain

Mars 15-21 Fan Tom Due

slight modifications during carnaval

Mars 8-14 Fanto MI

LY – TA champ des verres (pierres)

L’artiste anonyme et absente avait continué le peinture rituelle de gesso sur le toile avec portrait ajouté en cookie et menthe… Il avait apurement utilisé le même pinceau que était objet de curiosité d’autrefois, en supposant que c’était oublié par Alexander De Quaste, mais cette fois je ne peux pas être sure si c’est le même… Les pierres de Titania Altezze était sorti et mise sur de bouteilles, ou mieux dit flacons trop petits dans le paysage de Deuxelles, seul les pierres qui était avec dans le voyage au pays bavarois… Les autres reste dans leur Tupperware dans le magasin, pas touché….

Feuilles 

Les feuilles morts du boit a coté du feu était distribué légèrement sur scène, table et papiers mise au terre pour let travaille du programme de Carlos, avec une légère nuance de ‘fanto mi’ sur la planche en vert tableau noir… Pas de vert grenouille, ni, Forest, ni Paddington ou Wimbledon… Non, vert grise comme avant… Il avait aussi une masque abandonné et une autoportrait polaroid du fantôme – mais c’est qui? personne? Absence? Figure de imagination ou de Absinthe? Who nose?

visiteurs virtuElles
autportret fantome presente
Deuxelles pour le champ: trouvé Rimbaud par Valentine

Mars 1 – 7: Deuxelles;

landscape

Jour+7

Le bacchanale local oei…comme je n’ai pas lu le journal entier de Chris il semble que le bureau-maquette doit rester comme avant …  excuse, je vais le réparer l’expo miniature avant le camadrie si on arrive à temps parce que Clio Renault elle fait non non non ..

 Épilogue

Dimanche, jour béni et le saint esprit paraît sur le champ ?..

Le coin de (buk) table et grandit avec  la figure de Annick  en miette de cookies et chocolat et bonbon menthe (comme Lise a décrit et fait par elle même et Toni et Carlos et Annick)…c’est incroyable comme les couleurs s’accorde,  la figure tire la langue comme Rimbaud a fait au monde entier …merci mes chers amis

bonne cadavre exquis 

with additional portrait (cookie & coughdrops)

Jour+6

(rêver de ch)

Froid mais très beau aujourd’hui : Midi-rue Royale-Bethlehem-Guillaume Tell-Barrière-Lombardie-Moris-André Bréart-rue de Fax-Trinité-continuation à pied

Comme je n’étais pas contente avec plusieurs  choses j’ai réarrangé le champ et essayai de donner de perspective, j’ai aussi caché l’électricité parce que çà n’existait pas encore dans le temps.

Le coin du (buk)table à reçu un texte de A.R. en craie vert :

-Tandis que se faisait la rumeur du quartier,

En bas,-seul, et couché sur des pièces de toile

Écrue, et pressentant violemment la voile !  A. Rimbaud

(Nederlandse vertaling door Paul Claes):

Terwijl het leven in de wijk zijn gang ging,laag

Op straat, en hij alleen lag uitgestrekt op doeken

Ruw linnen en hartstochtelijk een zeil bleef zoeken !

Le photo est pris par moi (zonder voetekes) qui est un autre

Et le bureau est devenu un bar absinthe une bacchanale banale tropicale, ivre de l’encre et de peint

absinthesis

Jour+5

(rêver mais toute oublier)

Les changements que j’ai fait hier ne sont pas bien (la construction bureau a l’air d’une publicité pour des crayons et le champ africain doit rester simple), le coin du (buk)table peut rester que les buktaciens peut continuer, recycler, effacer, n’importe…

modification maquette jour+4 LL

Jour+4

4.3.2021

Gaz à tous étages, mon œil, une fuite au cœur de St. Gilles et je devais continué à pied, le 81 s’arrêtait au barrière et les passagers doivent tirer leur plan. Comme je suis un expert en tourner en rond, j’ai prix le certain plus que l’incertain ! Je suivais les rails de tram et quelque part je me ne reconnais plus et je demandais ‘le rue de fax’ et un jeune homme proposait de prendre l’entré du Brico et de sortir à l’autre coté, j’ai suivi les autres piétons dans le garage et une fois à l’autre coté j’étais plus perdu, qu’avant comme j’était frapper par un marteau (rouge) Chaussée de Charleroi :« rue de fax svp? » « Non je ne connais pas ? » « Je ne suis pas d’ici ! » « Il faut retourner, prend la première à gauche et après la deuxième à droite »….. une fois que je voudrais prendre la 2ème je vois un polies un barricade et le Brico ! « Monsieur la polies ou est la rue du fax svp.. je viens de la gare midi à pied. .(il faut toujours exagérer) ! » Encore une fois suivre et prendre la première à gauche.. Encore une fois demander mais maintenant rue Simonis

» Ah madame c’est encore loin il faut suivre cette rue bailli et c’est la dernière rue à gauche… » En passant mon œil reste sur LA RUE AFRICAINE et juste après je vois la TRINITE !!!!!!!!!!!!!!! J’ai presque tombé sur mes genoux, alléluia !!! Une fois devant la porte verte je vois un homme obscure masqué s’approcher, c’était Jean.. on se regarde une minute (c’est très difficile de reconnaître quelqu’un aujourd’hui) il était interdit d’aller à la maison à cause du fuite…..

cadavre exquis ah oui, un coin de table et à coté le château ivre, correction du champ africain, bureau réarranger

Retour avant l’heure de pointe, chaussée de Charleroi et c’était encore une fois le même hutsepot  (râgout), 2 fois j’ai demander la direction de gare « quelle gare madame ? » « n’importe laquelle… »  

portret et bouteille LL

Jour +3

(Rêver mais pas mémoriser)

Pille-face

Jour de repos

Winsor&Newton and sienna as background

Jour +2

(rêver de C de H et de M)

Avec le train et tram 81 qui était plein de caddys Manuesque du retour de marché Sud

Que j’adore Théodore (Verhaegen) ça bouge là même avec signora corona

La majestueux Trinité est mon arrêt préféré

Mais st gilles n’est pas encore réveillé, c’est 11h7 entre temps

Simonis 20

Moi et le bukta ;;; duel de silence total et babelutte

Travail et tais toi !

Je suis dans un champ d’Afrique

What is the  purpose of this occasion ?

Zut une fois à Brxl-midi j’ai remarqué que j’ai oublié mon Huawei..eiei

changement jour +2

cadavrexquisLL

jour-1 l’avant jour

Avec trois dans le bateau ivre pour le cadavre biscuit,

J’avais déjà amener quelques trucs

Sous l’influence ivre de A.R.  :

Absinthisme vert absentéisme

Le château ivre

Une veste blanche Charentaise du période fin 1900 siècle avec des boutons sablier

Tube peinture acrylique jaune et pinceaux

Boite Obst

Sac africain de Paris

Et le nœud dans la branche d’Ethiopie

et j’ai pris le manteau rayé du stockage

Jour +1

(rêver de Roger et de mes parents)

Je suis absente .

Afrique, perspective, point de fuite (en anglais vanishing point, Fluchtpunkt en allemand) absentéisme vers absinthisme,

Ethiopie et la veste pour l’épouvantail mis sur un triple cornichon (trépied)

Mélange africaine ardennaise et soleil satin, chapeau de paille ou toque

Absinthisme vers….

Here the ‘Obst sessions’ (sections Feb 22-27) in PDF (you don’t have to download, you can just view them in most browsers)

le verso du program de Carlos M

On ne sait pas l’ampleur que cela peut prendre et cela peut occuper toute la pièce.

2 règles:

– chacun fait un petit report au autres à sa manière, et on ne peut pas déplacer ce qui a été placé par – . les semaines vont s’enchaîner (1 ou 2 par personne).

Nous sommes 9 cela fait déjà 81/2 semaines si tout le monde participe….possibilité de inviter des personnes à participer

Une manière d’occuper l’espaces de faire quelques choses ‘ensemble séparé’ à notre rythme

il pourrait avoir une présentation final…..on verra bien.

first proposal
-->